SALLY HANSEN : LA VRAIE "SELF-MADE WOMAN"

L’HISTOIRE OUBLIÉE D’UNE ICÔNE

L’histoire de Sally Hansen est longtemps restée un mystère. Il n’existait aucune trace sur Internet, aucun livre, aucun
portrait encadré décorant fièrement le hall d’entrée, personne pour confirmer ne serait-ce que son existence même.
 
Il y avait bien sûr la légende d’une entrepreneuse glamour et courageuse, une « self-made woman » dont les idées
étaient très en avance sur son temps.
 
Mais d’autre part, certaines rumeurs en faisaient une fêtarde (qui aurait tout quitté pour son chauffeur).
 
Qui était vraiment Sally ? Quelle était son histoire ?
 
En 2014, une équipe de journalistes d’investigation a été engagée pour découvrir la vérité sur ce personnage. Après
des mois de fausses pistes et des heures à passer au crible les archives municipales et autres ateliers remplis de
dossiers abandonnés, son histoire est enfin prête à être racontée.

1908

Ses débuts

Sally Genevieve Finney connut des débuts modestes. Fille de patrons d’une petite entreprise de cosmétiques (La Finné) à Kansas City dans le Kansas, son esprit intrépide et indépendant l’amena rapidement à quitter son poste
dans l’entreprise familiale pour réaliser son rêve de devenir danseuse.
 
Elle partit pour Hollywood en Californie, où elle allait devenir une danseuse et chorégraphe à succès, obtenant des rôles dans des productions comme « Beverly Smiles », « Peggy Ann » et « Spring is Upon Us ».
 
Au milieu de la décennie dorée des années 1920, avec son mari fringant et bon vivant Adolf Hansen, ils devinrent des personnages phares de la vie sociale hollywoodienne, organisant de très nombreuses réceptions prestigieuses
dans leur villa glamour de style espagnol. Une villa dont Sally avait elle-même dessiné les plans.

1920's

Ses premiers pas

Petite, blonde et adepte de mode, Sally était célèbre pour son style avant-gardiste et ses idées progressistes. Son
ton franc et insolent trouva une parfaite tribune avec sa rubrique « Your Candid Mirror » dans le LA Times, pour
lequel elle écrivit plus de 91 articles.
 
Bien plus qu’une simple rubrique de conseils beauté ou de potins, « Your Candid Mirror » était le porte-voix d’une
femme forte, indépendante et qui a réussi seule.
 
Une femme dont les opinions étaient très en avance sur son temps, qui croyait en l’émancipation des femmes par
leur beauté, leur carrière et leur vie.

1930

Hollywood

House of Holywood 1930's image
Après sa première carrière en tant que danseuse, Sally reprit l’entreprise de cosmétiques de ses parents, avec l’aide
de son mari et de son frère, la rebaptisant House of Hollywood et la transformant en une entreprise à succès. Ainsi
débuta Sally Hansen, l’entrepreneuse et « self-made woman ».
 
Sally voulait lancer une gamme de produits de beauté abordable et innovante pour toutes les femmes. Des produits
de beauté vraiment efficaces.

1940's

Le succès

Au début des années 1940, Sally avait fait de House of Hollywood un grand succès et avait agrandi l’entreprise pour
y ajouter une grande usine où, selon la rumeur, elle aurait participé à l’effort de guerre, en y traitant le plasma
sanguin en plus de ses produits cosmétiques.

À une époque où la plupart des femmes s’occupaient de leur foyer et non d’entreprises,

Sally n’a pas eu peur de se lancer.

Son premier mariage, avec Eugene Gunther (qui s’avérera être un violent alcoolique), aboutit en 1929 à un divorce
pour « excès d’alcoolisme ».
 
Son second mariage, avec Adolf Hansen, fut bien plus heureux. Mais, secrètement, Sally rêvait d’indépendance.
Ainsi, le 1 er  octobre 1946, elle demanda à nouveau le divorce. Ils se séparèrent à l’amiable.
 
Sally choisit courageusement de quitter son mari, ses amis et sa vie de luxe à Hollywood pour réaliser son rêve :
bâtir son propre empire consacré aux produits de beauté à New York.
Sally Hansen Inc. était née.
 
Sally était enfin libre de créer l’entreprise dont elle avait toujours rêvé. Une entreprise à son nom, avec sa propre
signature comme logo.
 
Parmi ses deux premières marques déposées se trouvait la désormais emblématique Hard As Nails, qui permit à
Sally Hansen de devenir la marque de produits pour les ongles numéro un aux États-Unis.
 
Aux côtés de femmes telles qu’Helena Rubenstein et Estée Lauder, Sally Hansen défia le monde masculin qui
l’entourait, et chercha à redéfinir le secteur de la beauté à sa façon. Mais Sally n’a pas hérité de richesse ou de
privilèges. Elle a construit sa vie et son entreprise toute seule.
 
En 1957, Sally épousa Jack Newton, âgé de 11 ans de moins qu’elle et graphiste en charge du design de la marque
éponyme de Sally. Leur nouvelle vie à New York lui permit de côtoyer un entourage plus créatif et libre penseur :
musiciens, artistes, écrivains et travestis.

1960's

Son héritage

Sally Hansen décéda à l’âge de 56 ans, le 16 décembre 1963, après une bataille de 6 mois contre un cancer du
poumon.
 
Sa tombe est petite et simple. Une plaque toute plate à Hollywood Hills qui, encore tout récemment, était recouverte
de boue et à peine visible.
 
Un lieu de sépulture humble pour une géante de la beauté qui s’est construite toute seule.
 
Aujourd’hui, Sally Hansen Inc. est l’une des plus grandes marques de beauté au monde. Mais l’héritage de Sally
représente bien plus que cela. Véritable « self-made woman » ayant défié son temps, son histoire suscite toujours
autant l’inspiration aujourd’hui qu’à son époque.